S

ainte-Eulalie est constituée d’un heureux mélange de paysages plats de campagne pigmentés par des forêts majestueuses.

L’autoroute 20, une des plus passantes du Québec, traverse Sainte-Eulalie d’est en ouest sur 13 kilomètres. Ouverte avec deux voies rapides en 1968, on oublie qu’elle était une simple route peu fréquentée dans les années 40 sur laquelle on pouvait circuler à pieds et en vélo. Avec l’avènement de l’autoroute 55 en 2006, Sainte-Eulalie est au cœur d’un axe routier sur lequel circulent plus de 40 000 véhicules par jour.

Le premier colonisateur de Sainte-Eulalie est Noé Tourigny qui dès l’automne 1861 défriche le premier lot de la concession. C’est la propriété occupée actuellement par Alpaga Fibrefines, dans le rang des érables. La plupart des colons qui s’établiront dans notre localité viennent de Saint-Grégoire, Ville de Bécancour, dont plusieurs de descendance acadienne.

La municipalité de Sainte-Eulalie naît le 18 juillet 1862. La priorité du conseil municipal est d’abord de construire des chemins et d’assurer l’égouttement des terres. Plus tard en 1975, le village est doté d’un système d’égout et d’aqueduc et d’un système de traitement des eaux usées en 1986. Avec les années 2000, l’accent est mis sur le développement industriel et commercial de Sainte-Eulalie avec l’aménagement du parc 2055 qui connaît un bon succès. Le tout est complété par un développement résidentiel qui permet à notre localité d’attirer de plus en plus de nouveaux résidants.

La paroisse catholique de Sainte-Eulalie a été décrétée le 3 octobre 1857. La première église est érigée en 1872 et est remplacée par l’église actuelle le 10 juin 1906.

Une personnalité fort connue originaire de Sainte-Eulalie est Madame Francoise Gaudet-Smet, une journaliste, animatrice et auteur ayant surtout œuvré pour la cause des femmes.

Données sociodémographiques

Sainte-Eulalie compte aujourd’hui une population de 900 personnes en croissance. Elle se distingue des localités environnantes par son solide tissu commercial et son paysage plus forestier. Elle est au centre de plusieurs réseaux : autoroutiers, hydro-électriques et motoneiges/quads. Typiquement francophone, notre localité a le plaisir de compter des représentants de d’autres pays qui en ont fait leur terre d’accueil.